Bonne Année 2557 - สวัสดีปีใหม่ไทย ๒๕๕๗ - SONGKRAN

Bonne Année 2557 – สวัสดีปีใหม่ไทย ๒๕๕๗ – SONGKRAN

10172831_823704620990155_6718577622424913769_n

Cette année, c’est l’an 2557 du calendrier bouddhiste que l’on entamera dans les pays de l’Asie du Sud-Est (essentiellement la Thaïlande, le Laos, la Birmanie et le Cambodge); sa date de départ étant le parinirvâna du Bouddha (lorsque celui-ci atteint le Nirvana).

Le Nouvel An traditionnel en Thaïlande est notamment marqué par le Festival du Songkran, célébré partout à travers le pays durant trois jours consécutifs – souvent du 12 avril au 15 avril; ce qui fait de ce festival des eaux un des événements les plus importants du calendrier bouddhiste. Le terme ‘songkran‘ dérive du Sanskrit et signifie « passer à« .

Comment célèbre t-on?

Eau parfumée

Traditionnellement, les Thaïlandais profitent de ce congé pour rentrer dans leur ville natale afin de passer un peu de temps avec les aînés et aïeuls de leur famille. Les Bouddhistes vont au temple et, pour faire acte de respect, aspergent les représentations de Bouddhas, les mains des moines bouddhistes mais aussi les mains des aînés avec de l’eau parfumée car la croyance veut que l’eau éloigne la malchance et lave toutes les mauvaises choses amassées durant l’année précédente.

Vous rencontrerez sans doute des personnes – souvent âgées – se promenant avec des petits récipients en argent remplis de poudre blanche et qui vous en appliqueront sur le visage, cou ou torse afin de vous protéger contre tout maléfice. Vous devrez laisser la pâte sur vous jusqu’à ce qu’elle soit lavée.

S’il y a une autre chose qui doit « partir de lui-même », c’est le bracelet fait de cordelette – souvent blanche – que l’on noue aux poignets des personnes à qui on désire souhaite une bonne année plein de chance. En effet, la tradition veut que l’on les garde jusqu’à ce que les bracelets cèdent d’eux-même. Lorsqu’une personne vous invite, prenez-le comme étant un honneur et tendez votre bras, l’intérieur de votre poignet vers le haut.

On peut aussi ajouter à la liste des traditions les construction de stupas de sable dans les temples : on y apporte du sable afin de compenser ce que l’on a retiré en emportant avec soi  (avec ses pieds) lorsque l’on a quitté le temple durant l’année précédente; c’est en quelque sorte une façon de s’expier. Les croyants construisent des stupas en y insérant de l’argent afin d’améliorer leur karma et ensuite décorent ceux-ci avec des fleurs, des bougies, des drapeaux colorés, coquillages…le tout aspergé avec un peu d’eau parfumée.

Bien que ces rituels se perpétuent en conservant leurs subtilités, la tradition qui consiste à jeter de l’eau sur les passants, symbolisant à l’origine le nettoyage et la purification des corps, est devenue aujourd’hui un prétexte pour les plus grandes batailles d’eau que l’on puisse connaître. Personne n’y est exempté et ce n’est pas pour déplaire car le Songkran coïncide avec la saison chaude du pays.

10248992_10202805396407590_1969055461_n copy

Bref, le Songkran est un mélange de traditions et de fun…pas prêt à disparaître !

>>> Voici un site pour tout savoir sur le Songkran : SONGKRAN 

Chada
« Phon » : Member since February 2013 –
Mai Thai Manager & Presenter. Information & Communication at l’Université Libre de Bruxelles. A travel, visual art, animation curious & enthusiast.