Portrait : Nikki

Portrait : Nikki

Nikki aka. Raphaël

J’ai 19, je suis étudiant en Ingénierie de gestion à Solvay en 3ème année. Tu m’appelles Raphaël ou Nikki – Raphaël c’est mon nom belge et Nikki mon nom Thailandais. Je suis moite-moite Belge-Thai. Ja me sens un petit peu plus Belge que Thailandais pcq je suis né ici et je me suis imprégné de la culture belge: on va dire 60% belge et  40% thaï. C’est ma mère qui est thaïe et mon père qui est belge. J’ai appris le thai avec ma mère mais ça reste limité parce que je ne parle thaï qu’avec ma mère.

1901336_808633972497220_1843602057_n

Est-ce ce que tu as eu des problèmes d’intégration dû à une partie de tes origines ?

D’intégration, non pas du tout. Ca n’a jamais posé de problème et au contraire, même , si on me demande quelle origine j’ai et que je réponds je suis à moitié thailandais, on me dit « Ho c’est cool, ça ! j’adore la bouffe thai » ou alors « Ho j’ai été en Thaïlande, c’est génial! »;  ce sont les deux réponses qu’on rencontre le plus souvent. Donc non, j’ai jamais vraiment eu de problèmes. Enfin si: le seul soucis c’est qu’il y a mes potes qui essayent de me gratter de la nourriture en voulant aller chez moi pour manger, c’est tout. A part ça, pas de soucis.

Et niveau compréhension, ya quand même un décalage et un écart culturel assez importants entre la Belgique et la Thaïlande. Ce sont vraiment des détails, des broutilles mais là bas, ça peut être mal vu: par exemple, on était dans notre maison (en Thaïlande, ndlr.) et on voulait faire une sorte de fête, cérémonie pour faire un don à plusieurs temples. Des moines étaient venus à la maison et toute la  cérémonie se faisait en bas dans la maison, ils s’asseyent, on leur donne à manger et ils font des chants religieux. Pendant qu’ils sont en bas, tu ne peux pas monter en haut de la maison parce que, symboliquement, tu es au dessus des moines…et ça tu ne peux pas, tu dois être en dessous. C’est très très mal vu. Donc personne ne pouvait aller à l’étage en dessus, tant que les moines étaient dans la maison, tu devais rester en bas. C’est pareil au niveau de la tête et des pieds, ils y accordent beaucoup d’importance.

A part ça, comme différence… Souvent c’est par rapport à du religieux. Genre les bouddhas, c’est vraiment sacré là-bas. Ici, par exemple, on voit des bouddhas qui sont mis n’importe comment, on les met par terre, vraiment tout en bas alors qu’en Thaïlande, on les mets en hauteur. Sinon, par rapport au Roi, on ne rigole pas avec lui. Et aussi, les Thaïlandais sont un peu réservés, il faut faire attention à ne pas être trop direct

Tu peux citer une situation où tu as agi comme un farang et c’était mal perçu?

Je n’ai pas d’exemple comme ça mais je sais que parfois il ne faut pas être trop direct avec les thaïs. Il ne faut pas critiquer un thaï: tu dis d’une manière indirect si qqch ne te plaît pas. Au lieu de dire « c’est nul », tu dis « c’est mieux d’essayer autrement »

Pour toi, qu’est-ce qui représente la Thaïlande et quelle est ton plus beau souvenir?

Quand je pense à Thaïlande, je pense vacances :  quand tu est là-bas, tu ne stresse jamais. Les Thaïlandais, j’ai l’impression, ils ne stressent jamais, ils sont toujours joyeux. Donc oui vacances, relaxation, rien à voir avec travail et le stress. Même si je n’ai pas ma vie là-bas, quand je vois comment vivent  mes cousins  – enfin c’est pas toujours facile – ils sont quand même joyeux. Ici, les gens stressent plus, tu sens que c’est plus tendu ici que là-bas.

Niveau souvenir: là, comme ça, un souvenir récent, c’était un endroit paradisiaque à Hua Hin, il y a une sorte d’hôtel bien caché, une sorte de villa avec une piscine intérieure, avec une piscine privée pour toi. L’endroit était organisée de façon à ce que tu as l’impression d’être au paradis, avec la plage juste devant. C’était pas mal du tout, je m’y suis bien amusé. Et un vieux souvenir, c’était il y a vraiment longtemps, pendant le Loy Katrong. J’étais vraiment tout petit, c’était dans le noir, j’ai laissé mon « petit bateau » flotter dans l’eau. C’est un moment vraiment magique.

Anecdote drôle à raconter ?

J’étais dans un restaurant avec tout ma famille. Avec mon cousin, on mangeait tranquillement et et on voit une jolie fille assise au bout. Il la regardait et me dit « vient avec moi  on va chercher à manger pour passer devant pour voir» et tout … On ne la voyait que de derrière et une fois qu’on la voyait de devant, on s’est rendu que c’était ..un mec. Enfin plutôt un travesti. Voilà ça a cassé ses espoirs.

Pour écouter l'interview de Nikki : ici, à 19'20"
Chada
« Phon » : Member since February 2013 –
Mai Thai Manager & Presenter. Information & Communication at l’Université Libre de Bruxelles. A travel, visual art, animation curious & enthusiast.